Les commentaires « négatifs »et « sexistes » face aux enfants

Demandez-vous un instant, voulez-vous que votre fils / fille grandissent en pensant qu’ils sont laids? Voulez-vous qu’ils regardent leurs figures parfaitement en bonne santé dans le miroir et qu’ils ne s’aiment pas …

Bien sûr que non. Mais malheureusement en disant des choses négatives sur vous-même et votre corps en face d’eux, vous êtes déjà la programmation de se voir dans une lumière négative. Si une jeune fille impressionnable entend une femme parfaitement mince dire «je suis gros» assez souvent, elle commencera à croire quelle est grosse et commencera à ne plus manger et se haïr, si son corps n’est pas Super maigre pour refléter ce qu’elle a été programmé pour croire. Combien de fois avez-vous laissé tomber un commentaire sur vous-même en face des enfants comme «Ugh, je suis si laid (laide)sur cette  image», ou quelqu’un vous a complimenté sur votre beauté et la chose que vous répondez est «merci, mais j’ai besoin perdre du poids.’…

Essayez plutôt de vous complimenter devant eux. Vous pourriez trouver qu’il a un effet sur vous aussi. .

Aussi Si nos enfants entendent la négativité envers les autres, en particulier les insultes qui sont de sexe ou d’apparence basée, c’est évident qu’ils vont avoir l’exemple et probablement avec le temps devenir des intimidateurs…
Il apporte à mon esprit le film qu’ils ont fait du spectacle de comédie «South Park», un spectacle d’animation sur les enfants, mais très, très pas sûr pour les enfants. Dans le film, les mères des personnages principaux déclarent la guerre au Canada au-dessus de l’action d’un film. (L’intrigue entière est satire à son meilleur!)Ils disent, et je cite: «Horrible, la violence déplorable est acceptable, tant que les gens ne disent pas de mots méchants!» (Je sais, c’est délibérément ridicule, je le promets.)
Ce genre de mentalité est exactement ce qui rend ce point si troublant. Nous ne voulons pas que nos enfants intimide les autres, ou qu’ ils soient misogynistique, raciste, homophobe, remplis de jugements ou tout simplement cruels. Mais comment pouvons-nous les discipliner pour l’utilisation inappropriée de négativité…

Il y a cette fameuse phrase que nous entendons souvent :

«Les filles (ou) les garçons devraient / ne devraient pas / ne le font pas»
Totalement sexiste, ridicule et remplie de jugement…

Non, je ne parle pas de forcer votre petit garçon à jouer avec une poupée, ou de donner à votre petite fille des autos de course…

Nous savons tous de quoi je parle ici. «Les garçons seront des garçons», «elle n’aurait pas dû porter ça», «elle n’aurait pas dû boire», etc.Chaque fois que je vois un reportage avec ces phrases, ça me fait me sentir physiquement malade.

Je suis si fatigué d’entendre notre société essayer d’enseigner aux filles comment se comporter, comment s’habiller, comment ne pas être violées, quand nous devrions enseigner à nos fils qu’il n’est jamais acceptable de violer, et ce que le viol est … en réalité.

L’excellente vidéo «consentement et thé» résume parfaitement le tout…. À voir …

Une pensée négative peut entrainer des émotions désagréables et peut changer totalement l’humeur de votre enfant…

Il faut donc leur fournir des outils, (qui peut être soit disant toute autant utile pour vous) au lieu de totalement nuire à leur développement psychologique.

  • À chaque fois que votre enfant utilise une pensée négative, reprenez-le, remplacer systématiquement ses pensées par des pensées positives. Anticiper l’émergence de ses pensées néfastes en pratiquant la répétition et l’écriture d’affirmations positives. Vous pouvez même utiliser un bocal de pensées positives en cas de pensées négatives .
  • Prenez de la distance avec la pensée en reformulant tout simplement… Exemple; Je suis nul , reformulé je penses que je suis nul (mais ce n’est pas le cas) , ainsi on distingue la réalité de son interprétation.
  • Arrêtez comme mentionné ci-haut de lancer des mauvais commentaires sur vous, sur les autres, respirez et gardez-les pour vous…
  • Les hommes, arrêtez d’agir en Machos, vos enfants sont quelque soit un ombre de vous et de votre personnalité.
  • Encourager la participation active de l’enfant, augmenter l’estime que l’enfant a de lui-même.
  • Si votre fils joue à la poupée, ou si votre fille joue au camion et à la guerre, ne portez surtout aucun jugement… Il ne faut même pas qu’il le ressente… C’est juste normale, laissez- les vivres….

J’espère que cet article vous à plu…